Pr√©sentation

 ASPECT

 LUCIDITE

 AVERROES



AVERROES — Action Visant l’Egalité sans distinction de Race, de Religion ou d’Origine dans l’Emploi et les Services

Le programme AVERROES s’inscrit dans le thème « Lutte contre les discriminations raciales et la xénophobie » du Programme d’Initiative Communautaire Equal.

Problématique

Le projet AVERROES œuvre, en Rhône-Alpes, à une “approche intégrée” (ou mainstreaming) du combat contre les discriminations raciales et sexuelles dans l'emploi et le travail.

L’approche intégrée suppose de conduire une réflexion en amont des dispositifs publics ou des dispositifs de ressources humaines dans l’entreprise, afin de comprendre le plus finement possible la façon dont ils sont mis en œuvre, et de repérer les éventuelles discriminations indirectes qui pourraient s’y nicher.

L’approche intégrée, c’est aussi faire en sorte que les actions de préventions et de lutte contre les discriminations dans l’emploi investissent des dispositifs multipartites de droit commun qui ne leur soient pas spécifiques, mais où elles doivent prendre toute leur place. Par exemple, les dispositifs déjà institués, traitant d’emploi et de formation et rassemblant les divers partenaires sur ces questions.

Cette approche intégrée s’applique aussi bien à la lutte contre les discriminations raciales que sexuelles. Les pratiques et outils que le projet met en œuvre (exercices de comparaisons statistiques, propositions pour les négociations collectives, argumentaires en faveur de la diversité, etc.) valent aussi bien pour la promotion de l’égalité hommes-femmes qu’au titre du combat contre les discriminations raciales.

Méthode et terrains

Au niveau régional, trois champs d’expérimentation sont investis :

 Le dialogue social territorialisé sur des bassins d’emploi retenus par la CFDT, la CGT, l’UPA, le Conseil Régional et la DRTEFP ; Il s’agit d’intégrer, au niveau d’un bassin d’emploi, dans l’ensemble des dispositifs partenariaux, la lutte contre les discriminations. La dimension territoriale permet alors, tout en prenant en compte les caractéristiques propres au territoire, de proposer une action collective touchant l’ensemble des acteurs de l’emploi, et en particulier les PME.
 La responsabilité sociale des entreprises (RSE), avec la CFDT, la CGT et de grands groupes privés dont le siège est rhônalpin : Adecco, Casino… Il s’agit, au-delà de la reconnaissance de la non-discrimination comme exigence majeure de la RSE, de contribuer à donner corps aux grands textes de principe en outillant les acteurs et en expérimentant des méthodes concrètes de lutte contre les discriminations au sein des entreprises. La logique partenariale apparaît là encore au cœur de la problématique.

 La fonction publique territoriale, autour des deux grandes agglomérations de la région, Lyon et Grenoble, et des syndicats de la fonction publique. Il s’agit d’intégrer, dans la gestion des ressources humaines et au sein des instances paritaires, la question de la discrimination afin de répondre au constat renouvelé de la sous-représentation, parmi les fonctionnaires territoriaux, des Français issus des immigrations maghrébines et africaines et de leur quasi-absence à mesure que l’on s’élève dans les postes à responsabilité.


Chaque terrain expérimental nécessite une approche différenciée. Toutefois, il est souvent nécessaire, dans un premier temps, de construire, entre les acteurs, une compréhension partagée du problème de la discrimination à travers des actions de formation et de diagnostic. Il s’agit ensuite d’intégrer des techniques et des démarches antidiscriminatoires pérennes dans chaque dispositif, à l’image par exemple du traitement des questions environnementales par la RSE : des indicateurs, à évaluer périodiquement, des dispositifs d’alerte, l’élaboration de cahiers des charges des employeurs privés et publics, etc. Ces démarches antidiscriminatoires pérennes doivent être portées par l’ensemble des acteurs : Service Public de l’Emploi, DRH, partenaires sociaux.

Le partenariat de coopération transnationale donne lieu, au-delà de simples rencontres d’information, à des collaborations plus ciblées. Les partenaires se donnent le temps et les moyens de comprendre leur contexte d’action respectif pour chacun des dispositifs donnés (RSE, dialogue social ou fonction publique), pour échanger leurs expériences, réflexions et bonnes pratiques sur les outils de lutte contre les discriminations.



 
Présentation du projet AVERROES [840 ko]
Le partenariat AVERROES [25 ko]
Discrimination et formation qualifiante [265 ko]
Accès à l'apprentissage [245 ko]
Etude Averroes Testing Casino [827 ko]
Le prix de l'égalité Région RA [121 ko]
Etude Averroes Grand Lyon [1220 ko]
Etude Averroes Concours de rédacteur - 2008 [433 ko]
Etude Averroes Bilan social Ville de Lyon - 2008 [361 ko]




Mentions légales
Plan du site